Par admin|03/02/2017|Compte-rendu

Un Bureau élargi… pour quoi faire ?

Une mise à jour du « logiciel » de l’association

Un Bureau élargi (26 janvier 2017) est une réunion semestrielle des représentants des équipes ainsi que des membres du Bureau et des diverses commissions de l’ASP-Y. Il satisfait à la nécessité de faire circuler des informations, et cet échange a pour effet de les homogénéiser : en sortant chacun(e) en saura autant que son (ou sa) voisin(ne). Bien qu’elle ait déjà été organisée en septembre 2016, cette réunion a été provoquée à nouveau pour tenir compte des événements importants qui se sont imposés récemment.
Cet échange est donc aussi nécessaire à l’initiation de diverses activités de l’Association : gestion, accompagnements…

Une circulation horizontale des informations

Chaque responsable d’équipe y présente ses activités, les conditions du « terrain » et témoigne d’éventuelles difficultés et/ou réussites, ce qui anéantit une apparente hiérarchie administrative en installant une communication « horizontale et bipolaire » (sacrifions à la mode !) qui repousse l’usage de l’expression « les informations remontent ». L’équipe qui témoigne est ainsi accompagnée par ses homologues puisque l’écoute bienveillante est de mise.

Bénévole de structure <—> Bénévole d’accompagnement

Un effet bénéfique sur chacun des membres des équipes

De retour dans son équipe, chaque coordinateur peut être mieux à même d’expliciter son ressenti et d’élaborer un bilan de sa fonction. De son côté, et en réunion de travail ou en groupe de parole, chaque bénévole peut interroger son coordinateur s’il est soucieux de connaître la vie des autres équipes. Le bénévole peut reconnaître dans les témoignages ses propres interrogations, ses troubles, ses satisfactions et se sentir plus au clair dans ses pensées et ainsi justifié, encouragé, accompagné, d’une certaine manière.
Mais au-delà du soutien qu’il reçoit, le bénévole comprend aussi la diversité des commissions et leurs fonctions, assurées d’ailleurs par des bénévoles qui lui sont semblables (Recrutement, Communication, Formation, Finances). C’est toute sa perception de la vie de l’Association qui se construit ou se complète : il n’est plus seul auprès des malades puisque d’autres sont par la pensée, autour de lui, avec lui, d’où le sentiment d’une vraie et totale solidarité.

Partager cet article: