Accueil
ASP Yvelines : 24 rue du Maréchal Joffre -78 000 Versailles.    Tél : 01 39 50 74 20.   Email : contact@aspyvelines.org
Permanence du bureau: le mercredi de 14h30 à 18h30 et le jeudi de 9h à 18h

Vous êtes ici :

©2017

Editorial
Agenda
Comptes rendus
Pourquoi-pas vous ?
Nous rejoindre
Accompagnement en soins de support
et soins palliatifs dans les Yvelines
«Après le traditionnel café d’accueil, le point sur les équipes -par des représentants des équipes- nous amène rapidement à la pause méridienne avec la non moins traditionnelle élaboration collective des agapes.
L’après-midi est consacré au parrainage des nouveaux bénévoles : quelles sont les pratiques des équipes et quels sont les objectifs visés dans le parrainage ?

Tout a été dit autour de la table, et pour résumer, voici  de quoi enrichir notre Manuel des pratiques :
- Le parrainage, c’est d’abord l’accueil du nouvel accompagnant et cet accueil se décline en trois parties :
o L’accueil au sein de l’équipe d’accompagnants,
o L’accueil par l’équipe -ou les équipes- soignante(s)  et la découverte des différents services où il aura à intervenir ;
o L’accueil au sein du Groupe de parole par le psychologue qui rappelle le fonctionnement du groupe.

- Le parrainage, c’est l’apprentissage de l’accompagnement, avec un compagnonnage : les bénévoles expérimentés aident et soutiennent le nouvel accompagnant dans ses premiers accompagnements et, progressivement, selon la progression du bénévole, l’invitent à prendre de plus en plus d’autonomie, jusqu’à la décision commune de conclure cette période par un bilan et par la seconde partie de la formation initiale, la « Formation Initiale Pratique », ou FIP.

- Pour le nouvel accompagnant cette période est l’opportunité de questionner les « anciens » sur leurs pratiques, et pour les « anciens »  de transmettre leurs pratiques. Le nouvel accompagnant retrouvera les principes donnés en Formation Initiale et constatera que, tout en restant dans le cadre défini par notre Charte, les pratiques diffèrent. Comme l’a bien dit Agnès, « j’ai constaté « n » pratiques différentes ; à moi d’inventer la « n+1ème ».

- La durée du parrainage varie en fonction des services et des personnes :
o le parrainage au domicile est généralement très court, et se poursuit par téléphone ;
o En Institution, la moyenne se situe aux alentours de trois mois, et la partie pendant laquelle le nouvel accompagnant intervient seul est à négocier et à organiser avec lui, tout en lui garantissant un soutien, par exemple par un parrainage en binôme (parrain et parrainé agissent seuls et se retrouvent pour faire le point) ;
o  la difficulté des accompagnements doit être progressive, pour que le parrainé prenne confiance, et pour lui permettre de terminer les derniers parrainages seul, évitant ainsi la présence systématique de deux bénévoles auprès d’une personne en grande difficulté.

- Le parrainage c’est, pour la majorité des bénévoles, la découverte du monde «soignant ». Cette découverte est très importante et, très souvent, c’est de la qualité de la relation entre les bénévoles et les soignants que dépend la persévérance ou la lassitude/épuisement du bénévole dans ses accompagnements.

- Enfin le parrainage, conclu par le bilan et la FIP, doit permettre au nouveau bénévole et à l’association ASP-Yvelines -représentée par le coordinateur de l’équipe- de confirmer leur engagement mutuel : c’est la signature du Contrat moral d’engagement.

Le parrainage est difficile, d’abord pour les parrains qui sont observés dans leurs pratiques, puis pour les parrainés, qui à leur tour vont se sentir observés. Il me semble que l’accueil et le parrainage marquent durablement un bénévole. Je n’ai pas oublié le mien douze ans après ! Il me semble aussi que le rôle de parrain est une occasion plutôt agréable de se remettre en cause et de progresser. Alors j’espère que tout nouveau bénévole, d’abord accueilli et parrainé, prendra à son tour les habits du parrain. J’ajoute que beaucoup de parrains sont des marraines… et je les en remercie. 

Jean-Louis GUILLON, Coordinateur central
le Bureau élargi du 15 septembre 2016